Ma « belle » robe Xerea dress version étroite

25 août 2016

J’avais déjà fait une Xerea dress large que j’adore mais j’avais envie d’essayer le modèle plus étroit avec manches.

Je vois un chouette tissus vert d’eau avec des points rouges; j’achète du passepoil rouge et je me lance dans la réalisation.

Bon, j’ai pas mal galérer pour la réaliser car j’avais mis à l’envers les 2 empiècements du dos, j’ai aussi cousu le biais à l’envers … je suis la reine des aventures couturesques et le découd-vite est mon meilleur ami😉.

Toute contente, je la termine et je me dis « chouette, je vais la mettre » …. je l’essaie, je me regarde dans le miroir et une réflexion me vient à la tête, je me présente devant mon homme qui me dit : « on dirait une robe tablier de ma grand-mère qu’elle mettait pour faire son ménage » …. pile poil ce que je me suis dit devant le miroir … mais pour ne pas lui donner entièrement raison (ma mauvaise foi l’exige), je lui réponds : « tu exagères, elle est quand-même sympa, non ?! ». Vu sa tête … j’ai compris.

2 jours plus tard, je vois ma soeur et ma grand-mère qui me disent exactement la même chose …. mais elles au moins, ont vu tout le travail de couturière avec la pose du passepoil bien faite, du travail de biais retourné à l’encolure et aux manches ….

J’ai vu cette robe partout sur la blogosphère et cela donnait super bien …. et donc c’est vraiment le choix du tissus en lien avec un modèle. Malgré tout, cela me rassure car j’ai vu une autre couturière qui a eu le même souci que moi avec les mêmes réflexions de son homme.

Donc me voilà avec une robe pour faire mon ménage😉.

La voici en images :

IMG_9429 IMG_9430 IMG_9432

IMG_9427

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un top Sirocco que j’adore..

23 août 2016

Dernièrement, je suis allée à un atelier couture chez « Chipote et Papote » (dont j’ai déjà parlé) et j’ai pu réalisé le top Sirocco qui circule pas mal sur la blogosphère.

Je dois dire que je l’aime beaucoup …. mais si je le refais, je le ferai dans une taille en dessous car j’ai dû le reprendre sur les côtés.

J’essaierai de le refaire en jersey … mais il faudra attendre encore un peu car ma surjeteuse et moi, on est en guerre …. j’ai acheté cette surjeteuse chez Lidl – surjeteuse « by singer » ce qui veut dire moins cher et probablement « moins singer. Résultat, elle se dérègle vite, le point n’est pas toujours très beau, elle fait un vacarme pas possible. Samedi, j’avais découpé une robe en jersey, je me réjouissais de la faire et surtout de la porter, je règle la tension sur des chutes avant de commencer sur le bon tissus et voilà qu’elle fait un bruit bizarre et que mon tissus reste coincé dedans. Grrrrrrrrr plus moyen de l’enlever, de le décoincer …. j’ai l’impression que c’est un souci au niveau des couteaux ….. Après 20 min d’énervement, je l’ai laissée en plan. et j’essaierai d’y revenir pour voir ce qui est possible. D’après ma prof, la plupart des réparateurs ne veulent pas s’en occuper car c’est de la camelote (une sorte de produit blanc Singer).

Comme j’ai vraiment envie d’une surjeteuse qui fonctionne tout le temps et pas seulement quand ça l’arrange, je vais aller voir au magasin où j’ai acheté ma machine à coudre pour acheter une bonne surjeteuse (mais pas hors de prix) et j’aurai en plus de l’aide à la dompter😉 …

Voici mon top Sirocco ….. on voit bien que ce n’est pas moi qui ai pris les photos mais ma soeurette qui a vraiment un oeil plus photographe que moi😉.

IMG_9419 IMG_9420 IMG_9422 IMG_9423 IMG_9425

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Je teste le caviar d’aubergines ….

19 août 2016

Cette année, nous sommes partis en vacances dans le Verdon et ensuite dans la région de Nîmes. Résultat, j’ai eu l’occasion de goûter un caviar d’aubergines à tomber à la renverse.

J’avais noté les ingrédients et j’ai essayé d’en refaire à ma sauce et cela donne :

Ingrédients :

– 1 aubergine pelée

– 1 tomate

– 1 cuillère à soupe de parmesan en poudre

– 2 gousses d’ail

– 2 cuillères à café de concentré de tomates

– huile d’olive

– sel – poivre

– 1 cuillère à café de citron

Préparation :

Peler l’aubergine, couper la en 2 et la faire cuire pendant 30 min au four chauffé à 180°.

10 min avant la fin, mettre la tomate entière avec.

Laisser refroidir l’aubergine et peler la tomate (la peau s’enlève toute seule).

Dans un bol, mettre l’aubergine coupée en petits morceaux, la tomate coupée et épépinée, 2 gousses d’ail écrasées, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, le citron, le parmesan, sel, poivre et mixer le tout.

Mettre au frigo et servir froid sur des toasts ou sur des tranches de pain légèrement grillés.

Un régal …

Même si c’est déjà bon comme ça, je me demande si je n’essayerai pas la prochaine fois de rajouter des échalotes rissolées, un peu de paprika en poudre.

IMG_9396 IMG_9397

La fille un peu têtue ;-)

19 août 2016

Moi têtue ….. non pas du tout … juste un petit peu😉

Quand une expérience est un peu foireuse, je me dois de la ré-essayer … et bien c’est ce que j’ai fait ..

Je vous avais parlé de mon expérience d’achats de tissus sur un site situé à Hong-Kong « Modes4u » …. site hyper bien connu dans le monde de la blogosphère couturesque …. j’avais acheté des tissus mais mon colis a été inspecté par la douane et je me suis retrouvée avec une surtaxe. Je râlais un peu mais j’étais trop contente de ma commande de tissus (moins cher qu’en Belgique).

Je râlais car pleins de couturiers/couturières achètent là sans avoir de frais de douane supplémentaires (mais certaines en ont aussi eu) ….. et alors je porte la poisse ou quoi ….. (oui, non ….. Françoise Pignon ?!?! )

Donc je m’en vais vérifier cette poisse légendaire en rééditant l’expérience …. et bingo même pas une semaine après, ma commande arrive et sans frais de douane …. comme quoi, c’est au petit bonheur la chance😉

Voici ma commande :

  • du coton pour faire la tête de capes de bain avec bavoir assorti et trousse assortie
  • un bout de jersey vintage en vue d’une robe optic flower dans les tons turquoises

IMG_9416

Je commence à dompter ma surjeteuse …

19 août 2016

Précédemment dans un article, je vous avais parlé des soucis que j’avais avec ma surjeteuse achetée chez Lidl.

J’arrivais pas à bien enfiler et donc cela bloquait. Heureusement, Séverine de « Chipote et Papote » mercerie créative et ateliers couture m’a bien aidée et je l’en remercie. On est arrivées à un point correct même si loin d’être aussi beau que les surjeteuses digne de ce nom.

Toute fière d’être arrivée à la dompter, je me lance donc dans la confection d’une « Optic flower » robe du magazine Ottobre. Je choisis un jersey sympa mais qui ne me rendra pas trop triste si cela foire.

Et bien, j’ai fini toute la robe (j’ai pas fait l’ourlet) :

  • je l’aime bien même si le jersey est trop épais
  • la robe est un peu juste aux hanches
  • je n’avais pas assez de tissus pour me faire des manches

Mais voilà qu’en la mettant, je me rends compte que la bande de finition des poches n’a pas été prise dans les coutures (je l’avais faite trop juste) … j’essaie de découdre mais vu le point à la surjet, je vous dis pas la galère, d’un côté j’abime le tissus, de l’autre, j’essaie de refaire la couture mais cela foire soit la bande n’est toujours pas prise, soit cela tire et fait une vilaine bosse … résultat les bandes de poches sont prises mais cela fait des bosses et on voit que la couture n’est pas droite ….. je pourrais refaire complètement la couture mais si je réduis la robe, je ne saurai de toute façon pas la mettre et en plus, j’ai les poches qui me dérangent. Je l’ai donc laissée en plan mais j’ai des photos pour vous donner un aperçu de cette jolie robe. Je dois dire qu’au moins maintenant je sais comment faire et je vais donc me lancer dans une autre « optic flower » ….  j’en ai 2 en projet …

  • une turquoise unie avec un jersey vintage avec des fleurs dans les tons de bleus 
  • et une autre avec le même jersey vintage que sur celle-ci mais avec un jersey uni rose vif.

Ensuite, je vais me faire quelques tee-shirts …..

Je dois dire que le fait de rater la robe m’a juste donner envie d’en refaire car j’adore le modèle.

IMG_9404

bon la photo est moche mais cela donne une idée de la robe mise

IMG_9405

IMG_9410IMG_9406IMG_9408

IMG_9409

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des doudous-étiquettes

9 août 2016

IMG_9186 P1140143 IMG_9390 IMG_9389

Quelques bavoirs ….

9 août 2016

Je m’essaie à un nouveau type de photos de mes créas afin de mieux les présenter ….. le 1er essai est la version sur une chaise …. dites-moi ce que vous en pensez ?

IMG_9387

bandana-bavoir

IMG_9392 IMG_9391

IMG_9233

« Le secret du mari » de Liane Moriarty

4 août 2016

Le début du livre est assez difficile car on passe sur la vie de 3 femmes mais sans comprendre quels rapports elles ont entre elles.

Ensuite le roman démarre et on est pris dedans.

Les 3 personnages sont :

– Cécilia mère de 3 enfants, démonstratrice tupperware, un peu le cliché de la mère parfaite qui arrive à tout gérer, organisée, efficace … mais qui sent une distance avec son mari, qui se pose des questions jusqu’au moment où elle découvre une enveloppe au grenier écrite par son mari avec comme indication « à n’ouvrir qu’en cas de décès ».

– Tess mariée à Will et qui a monté avec son mari et sa cousine une boite de publicité. Sa vie semble parfaite jusqu’au jour où son mari lui annonce qu’il est amoureux de sa cousine.

– Rachel n’a jamais réussi à surmonter la mort de sa fille assassinée il y a 17 ans sans que le coupable ne soit trouvé. Sa seule joie de vivre est son petit-fils mais son fils lui annonce qu’ils vont déménager loin.

Une fois passé les 70 premières pages, j’ai été emporté par le livre et je n’ai réussi à le lâcher qu’en le terminant.

51vwhfA0VHL._SX307_BO1,204,203,200_

« La colline des esclaves » de Kathleen Grissom

3 août 2016

En 1791, Lavinia jeune orpheline irlandaise est recueillie par le Capitaine et emmenée dans sa plantation. Elle est confiée à Belle, jeune esclave noire travaillant dans les cuisines et qui se trouve être aussi la fille illégitime du Capitaine.

Mais Lavinia découvrira avec les années que sa blancheur de peau lui posera problèmes.

Autour de ces 2 femmes/filles, on retrouve une quantité d’autres personnages où l’on découvre le monde impitoyable dans lesquels vivaient les esclaves noirs où haine, violence, soumission … étaient leur quotidien.

indpppex

Un livre magnifique, touchant et dur à la fois, on sent une recherche historique de l’auteur … j’ai vraiment adoré.

« Pardonnable, impardonnable » de Valérie Tong Cuong

3 août 2016

J’avais déjà lu « L’atelier des miracles » de cet auteur que j’avais adoré.

L’histoire :

Par un après-midi d’été, Milo chute de son vélo et se retrouve à l’hôpital grièvement blessé.

Ses parents, sa tante et sa grand-mère sont à son chevet mais autour du lit de Milo resurgissent les mensonges, les craintes, les chagrins, les tensions ….

Un livre dur mais en même temps plein d’amour …..

IMG_9378


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 49 autres abonnés